cheap jerseys| wholesale nfl jerseys| cheap nba jerseys| wholesale nba jerseys| wholesale jerseys| cheap nfl jerseys| cheap mlb jerseys | wholesale mlb jerseys| nfl jerseys cheap| nba jerseys cheap
Accueil / Le périnée au féminin / Désagréments intimes / Vaginisme / Le vaginisme : l’intérêt de la rééducation périnée

Le vaginisme : l’intérêt de la rééducation périnée

Le périnée est une zone particulièrement sensible, et le vaginisme est un mal qui touche de nombreuses femmes. Et si nous parlions sans détour de cette pathologie et des solutions pour mettre fin aux désagréments engendrés par le vaginisme.

Le vaginisme et la rééducation périnéale, un sujet tabou ? Certainement chez la majorité des femmes et pourtant, pour l’équilibre sexuel, le bien-être et de nombreuses autres raisons, on ne devrait pas l’ignorer. Pour davantage d’informations, suivez le guide.

Les symptômes du vaginisme

Il se manifeste par une contraction réflexe ou involontaire des muscles du plancher pelvien. Cela interdit toute insertion d’objet dans le vagin (tampon et autres) sans que cela ne soit suivi d’un léger inconfort à de vives douleurs. Pour ce qui de l’acte sexuel, le pénis ne peut entrer sans être à l’origine d’une douleur aiguë. Notez tout de même que les symptômes varient en fonction des individus.

//

Les causes du vaginisme

La plupart des femmes pensent que le vaginisme est une maladie ou le plus souvent une malformation des organes génitaux, mais c’est faux ! En fait, le vaginisme est un trouble d’ordre psychologique qui s’apparente neuf fois sur dix à une phobie du coït (peur d’un acte sexuel), une crainte excessive du jugement ou du regard de son partenaire.

Les types de vaginisme

  • Le vaginisme est dit primaire s’il débute avec la vie sexuelle.
  • Le vaginisme est dit secondaire s’il survient suite à une période de fonction sexuelle normale. Celui-ci est généralement dû au stress, à l’angoisse ou à la culpabilité.
  • Il peut aussi être global ou situationnel.

Conséquences du vaginisme

  •  Relation instable : comme toutes les autres, les femmes étant victimes de vaginisme éprouvent un besoin sexuel. Elles peuvent tout faire mis à part la pénétration. Malheureusement, le rapport sexuel est incomplet et la plupart des hommes ne l’acceptent pas.
  • Le vaginisme s’oppose à la reproduction : nombreux sont les couples qui ont pour souhait d’avoir un enfant. Pourtant, la pénétration et la reproduction sont indissociables. Certaines femmes envisagent l’insémination artificielle, mais même pour cela, il faut passer à travers le vagin qui est quasi-impénétrable pour la moitié des femmes atteintes de vaginisme.

Le traitement du vaginisme

A savoir, la majorité des femmes vivant avec le vaginisme croient qu’elles ont un vagin étroit et qu’il faudrait l’étirer, mais en fait, elles n’ont pas besoin d’en venir là. Pour guérir ce trouble, les femmes doivent plutôt apprendre à se contrôler mentalement et physiquement, ce qui peut se faire à l’aide d’une ou plusieurs thérapies dont la sexologie, l’hypnothérapie, la gynécologie, la psychothérapie, etc.

Pour d’autres, les exercices de rééducation périnéale s’avèrent très efficaces, dont les exercices suivants :

La contraction et la décontraction des muscles du plancher pelvien :

Cet exercice est simple et la patiente peut le pratiquer seule, cela ne coûte rien et n’a aucun effet néfaste sur la santé. Il est donc préconisé avant de commencer tout autre traitement. Pour ce qui est des améliorations, elles ne sont pas toujours immédiates, alors n’abandonnez pas. Avec un entraînement régulier (idéalement plusieurs fois par jour), vous devriez voir la différence au bout de quelques mois. Cet exercice pour le périnée vous aidera également à savoir localiser les bons muscles vaginaux.

L’observation de son intimité dans un miroir :

Une méthode qui aide les patientes à reprendre confiance en elles, à combattre le stress, la phobie de la pénétration et autres raisons qui pourraient nuire à la pénétration vaginale sans douleur. L’être humain, particulièrement les femmes, ont peur de ce qu’elles ne peuvent ni voir, ni contrôler. La méthode du miroir les aide à apercevoir et comprendre le mécanisme et la physiologie du vagin.

L’introduction d’un dilatateur vaginal :

Avant de rentrer dans le vif du sujet, rappelons que les dilatateurs vaginaux ne sont pas des sex toys. Ils permettent à la femme de contrôler progressivement le réflexe de contraction/décontraction, de prendre conscience des muscles du plancher pelvien et ainsi de rendre peu à peu possible l’introduction d’un tampon ou la pénétration vaginale.

A savoir, le dilatateur vaginal s’utilise de manière totalement progressive et autonome, il peut également être utilisé avec l’aide d’une autre personne (thérapeute, médecin, conjoint, etc.). On vous recommande également l’utilisation d’un lubrifiant.

Solution alternative : l’introduction d’un doigt, voire plusieurs à la fois.

Augmenter sa libido :

Il est essentiel de communiquer avec son partenaire sur ses doutes, ses envies, ses fantasmes, ses préférences et autres. L’acte sexuel, quant à lui, doit se faire tout en douceur en privilégiant les actes d’amours et les préliminaires plus ou moins longs.

La <strong>vaginisme</strong> : un mal à ne pas négliger Le vaginisme : l'intérêt de la rééducation périnée : conseils et exercices pour la rééducation périnéale !

709037383b408ffebb0040d7d3e8973aEEEEEEEEEEEEEE