Accueil / Le périnée au féminin / Gymnastique périnéale / Exercices du périnée / La rééducation périnéale : objectifs et déroulement des séances

La rééducation périnéale : objectifs et déroulement des séances

Des séances de rééducation périnéales peuvent vous avoir été prescrites par votre médecin ou votre sage-femme, mais vous hésitez à franchir le pas, vous demandant quelle méthode serait la plus efficace parmi le biofeedbackpérinéal, la rééducation manuelle ou encore l’électrostimulation périnéale, voire craignant d’être la seule dans ce cas. Voici une présentation de la rééducation périnéale pour répondre à toutes vos interrogations.

L’intérêt de la rééducation périnéale

La rééducation périnéale vous permettra bien souvent d’améliorer votre quotidien, notamment pour retrouver une vie sexuelle épanouie, remédier aux fuites urinaires ou encore prévenir les descentes d’organes à la ménopause. Il est en effet important de remuscler votre périnée, cet ensemble de muscles superficiels et profonds qui soutient les organes du petit bassin. Pendant 9 mois, votre bébé et le liquide amniotique ont exercé une pression supplémentaire sur lui, le sollicitant de manière intense. En outre, certaines situations la rendent encore plus nécessaires que d’autres : l’incontinence durant la grossesse, une prise de poids importante, l’accouchement par voie basse, les épisiotomies, un gros bébé, l’utilisation des forceps. Il est donc souvent relâché, et la rééducation périnéale permettra de le rendre plus tonique.

Le déroulement des séances

Les séances de rééducation périnéale doivent débuter idéalement six semaines après l’accouchement. La Sécurité sociale rembourse en outre intégralement jusqu’à 10 séances. La première séance est l’occasion de faire un bilan avec le thérapeute. Il vous posera ainsi un ensemble de questions sur l’état musculaire de votre périnée. Il pourra ainsi vous demander si vous avez une sensation de pesanteur, si vous avez de nouveau des relations sexuelles et si elles vous font mal, si vous avez des fuites urinaires. Puis, grâce à un toucher vaginal pour tester l’efficacité de la musculature et l’éventuelle position basse des organes, il déterminera quelle est la méthode la mieux adaptée pour vous. Faites-lui confiance : vous avez pu entendre de nombreux avis contradictoires sur chaque méthode, mais votre praticien est le mieux placé pour savoir laquelle correspond le mieux à votre situation et à vos troubles. La méthode utilisée peut en outre changer au fil des séances.
//

Le travail manuel

Le travail manuel est incontournable lors de la séance initiale. Il permet en effet d’évaluer la tonicité du muscle, mais aussi de vous faire prendre conscience de l’existence et du rôle du périnée. Le toucher vaginal permet au spécialiste de stimuler chacun des faisceaux musculaires du périnée. Vous apprendrez à contracter le muscle avant un effort pour résister à toute pression abdominale, les doigts du praticien vous guidant dans ce travail. Il cible les zones où il y a un déficit de force.

Le travail avec une sonde vaginale

Le biofeedbackinstrumental, également appelé rétrocontrôle, permet de matérialiser les contractions du périnée et relâchements grâce à une sonde vaginale associée à un signal sonore ou visuel qui enregistre électriquement ces mouvements. Il permet également d’évaluer la force et le maintien sur une longue durée par le biais d’un écran de contrôle. Dans ce cas, c’est vous-même qui agissez et serrez la sonde. Grâce à lui, vous visualiserez concrètement les effets des exercices pratiqués et prendrez conscience du rôle de ce muscle.

Ce travail peut aussi se faire en stimulation, en fonction des troubles que vous avez (douleurs, hypotonie, mictions fréquentes ou fuites urinaires), ou si la prise de conscience visée par la méthode précédente échoue. La sonde vaginale crée alors des contractions rythmées afin de réveiller les muscles.

Les exercices de posture et de renforcement musculaire

Cette rééducation périnéale permet de rééduquer les muscles du plancher pelvien. Guidée par le praticien, vous apprendrez à commander votre périnée, à le contracter avant un effort pour le renforcer. Différents accessoires peuvent être utilisés (coussin d’exercices, ballon, Super Kegel…).

De nombreux exercices sont également à pratiquer à domicile, en complément. Il est par ailleurs conseillé d’éviter de pratiquer des abdominaux après l’accouchement, de même que le port de charges lourdes ou tout autre activité qui appuient sur la vessie. Il est préférable de renforcer au préalable votre périnée.

Rôle et intérêts de la rééducation du périnée La rééducation périnéale : objectifs et déroulement des séances : conseils et exercices pour la rééducation périnéale !
C’est lors de l’apparition de petites fuites urinaires, ou encore de perte de la qualité des rapports sexuels que beaucoup de femmes se demandent quel est l’intérêt de la rééducation périnéale.
Cet article va vous en dire plus, et vous inciter à mener cette rééducation de façon simple, seule à la maison, ou bien avec l’aide d’une sage-femme.

Originally posted 2014-10-26 01:05:26. Republished by Blog Post Promoter

Nous vous recommandons

Exercice pour le périnée : le demi-pont

La santé du périnée c’est IMPORTANT. En effet, cet ensemble de muscles influe sur la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *