Accueil / Le périnée au féminin / Les risques pour le périnée / Mieux comprendre / Consulter une sage-femme ou un kinésithérapeute

Consulter une sage-femme ou un kinésithérapeute

Plus d’une femme se posent la question : la rééducation périnéale est-elle obligatoire ? Peut-on la faire soi-même ? En quoi elle consiste ? Eléments de réponse.

Relâchement du périnée et béance : les conséquences

Grossesse et accouchement mettent le périnée à rude épreuve. Le périnée, c’est cet ensemble de muscles, de ligaments et membranes, qui soutient le vagin, la vessie et le rectum. Il fait l’objet de distorsion en cours de la grossesse et au moment de l’accouchement, pour se relâcher aussitôt après l’accouchement. Les conséquences de ces mouvements imprimés sur le périnée sont nombreuses. Il en est ainsi de l’affaissement irrémédiable des muscles du périnée et des organes qui leur sont directement liés, d’un dysfonctionnement des sphincters qui engendre une incontinence urinaire douloureuse, une sensibilité extrême à l’effort tel qu’en cas de quinte de toux ou d’une crise de fou rire, des douleurs abdominales intenses, des poussées d’hémorroïdes…

Pour garder la forme et rester en bonne santé après l’accouchement, une rééducation périnéale est toujours recommandée aux femme. Et la meilleure méthode est de s’en remettre à un thérapeute spécialiste dont la sage-femme  ou le kinésithérapeute

La rééducation périnéale confiée à une sage-femme ou un kinésithérapeute

Après l’accouchement, la rééducation du périnée s’impose pour qu’il retrouve son tonus et son fonctionnement normal. Afin d’obtenir les résultats escomptés, dans les meilleures conditions, l’intervention d’une sage-femme ou d’un kinésithérapeute  est primordiale.

//

En sa qualité de thérapeute, elle est la seule habilitée à pratiquer les exercices les mieux adaptés à chaque morphologie. La rééducation périnéale intervient généralement 6 semaines après la naissance du bébé et prescrite par un médecin après un examen post accouchement. Trois méthodes sont utilisées par la sage-femme ou le kinésithérapeute pendant 5 ou 10 séances :

  • la méthode manuelle consiste à insérer ses doigts dans le vagin pour un attouchement suivi d’un massage doux de la zone périnéale la plus affectée par l’accouchement.
  • L’électrostimulation périnéale est une évaluation des contractions à l’aide d’une sonde introduite dans le vagin. Cette sonde envoie un courant destiné à stimuler et à masser le périnée de manière à l’assouplir à nouveau
  • la méthode biofeedbackest celle la plus perfectionnée pour déceler les contractions et stimuler le périnée grâce aux données illustrées retransmises par la sonde introduite dans le vagin, sous forme de graphiques visibles sur un écran. Cette méthode, aussi appelée « exercice web », permet à la mère de suivre en direct les exercices de rééducation et de contribuer à faire les bons mouvements.

Consulter une sage-femme muscler <strong>périnée</strong> grossesse Consulter une sage-femme ou un kinésithérapeute : conseils et exercices pour la rééducation périnéale !

Originally posted 2014-05-11 08:58:36. Republished by Blog Post Promoter

Nous vous recommandons

La rééducation périnéale à domicile

La rééducation périnéale à domicile : toujours une bonne idée ?

Le périnée est un muscle profond, qui entoure l’anus et les organes génitaux, dont l’étendue …